Administrative

Travail à distance

Prévenir l’épuisement professionnel à l’aide du mentorat

Elo

Article initialement publié ici.

Le travail est un facteur de stress pour bien des gens. Certains professionnels y sont si souvent confrontés qu’ils ont, en quelque sorte, intégré cet état à leur routine quotidienne. Cette réalité, lorsque combinée à d’autres irritants, mène, chaque année, un grand nombre de Québécois vers l’épuisement professionnel.

Selon une récente étude réalisée par la firme Léger, l’épuisement professionnel aurait touché 40 % des Québécois sondés et plus du 2/3 (66 %) d’entre eux sont âgés de 18 à 34 ans. Essentiellement, ces résultats alarmants montrent que personne n’est à l’abri du burnout. Face à cette réalité, les organisations ont le devoir d’agir. Agir en s’assurant que leurs employés ont à leur disposition toutes les ressources nécessaires pour atteindre les objectifs de performance demandés.

Les causes de l’épuisement professionnel selon l’Institut Douglas :

Le mentorat, un outil de prévention à l’épuisement professionnel

Le mentorat, en situation de travail, peut répondre à bien des besoins : le développement professionnel, la diversité et l’inclusionl’intégration des nouveaux talents… Or, le mentorat peut aussi servir de ressource de soutien offerte aux employés. Une ressource pour entrer en contact et discuter librement avec des professionnels qui comprennent leur réalité quotidienne et leurs inquiétudes.

Par son rôle bienveillant, un mentor peut offrir de précieux conseils à un professionnel qui se sent dépassé par une situation. En tant que travailleur expérimenté, cette même situation risque de lui être arrivée, à lui aussi. Dans le cas contraire, il possède sans doute le recul nécessaire pour identifier les facteurs de stress toxiques pouvant mener à l’épuisement. Dans tous les cas, contacter un mentor et, par le fait même, reconnaître qu’une situation est problématique est un premier pas décisif. Par la suite, la relation mentorale permettra au mentoré d’aller chercher les outils nécessaires pour éviter d’entrer dans la spirale de l’épuisement.

Placer l’humain au coeur des organisations

Les données sur l’épuisement professionnel au Québec présentées dans ce Sondage Léger sont inquiétantes. En réponse à ces faits, les organisations ont le devoir de se pencher sur le bien-être psychologique de leurs employés. Ainsi, ils pourront créer un environnement de travail sain dans lequel ils s’y développeront professionnellement. Dans cette situation, la clé du succès est d’offrir des ressources accessibles et humaines à son équipe pour prévenir efficacement l’épuisement professionnel.

Publié 12 October, dans le catégorie Collaborateur